Ecoval ?

  • La maîtrise et le savoir faire de 2 acteurs de la filière textile de récupération. La structuration de la prise en charge globale du textile usagé.
  • La transparence ( relevé de collecte par conteneur, un contrat de convention pour la mise en place des conteneurs, adhésion à l’éco organisme du textile ECO TLC pour la collecte et le tri…).
  • Une entreprise, trait d’union avec les associations caritatives (partenariats, collectes au porte à porte, …).

L’emploi

A ce jour, 40 emplois directs et une centaine d’emplois indirects ( l’œil et la main de l’homme sont irremplaçables …).

récupération et tri de textile usagé

  • Pour la collecte : 8 chauffeurs collecteurs dont un chauffeur responsable ayant une formation en management. Ces postes en CDI se font à partir de recrutements locaux.
  • Pour le tri et classage : 20 personnes effectuant le tri à ce jour, postes uniquement féminins. Formation interne à l’entreprise d’une durée de 6 mois.
  • 3 Manutentionnaires
  • 2 salariés pour les presses.

En résumé, 70% des emplois en CDI sur la structure tri, 30% des emplois conservés pour des emplois aidés.

Les créations d’emploi dépendent essentiellement de la qualité et la quantité des collectes et des implantations. L’objectif de l’entreprise étant la pérennisation des emplois d’insertion, et donc de participer à l’amélioration du tissu économique et social local.

  • 1 cadre commerciale chargée également de la communication sur le territoire d’implantation (Gironde, Charente Maritime, Landes, Pyrénées Atlantiques, Charente).
  • 2 décisionnaires : 1 collecteur (10 ans d’expérience), trieur (25 ans d’expérience), Directeur de l’usine de tri.
  • Un partenariat de prestation de services sur la Gironde et la Charente Maritime avec SITA Négoce (à ce jour collecte de 70 conteneurs dans le 17, le 45 et le 33).

Les commentaires sont fermés.